Test Produit – Pré-Works – The protein works

The protein works PRE-WORKS™

pré-works

Aujourd’hui je vais vous parler d’un test que j’ai effectué sur un booster pré-entraînement de chez Protein Works, le pré-works.
D’abord dans un soucis de transparence vis-à-vis de vous, je vais vous expliquer comment j’en suis arrivé à tester ce produit.
J’ai été contacté il y a quelques semaines par l’équipe protein works pour me proposer un partenariat, ça fait toujours plaisir de voir que sport et santé a une visibilité grandissante;-) après quelques recherches je vois le sérieux de cette récente société qui a fêté son anniversaire… 1 an il y a peu. Donc bon anniversaire à eux 😉 .
L’équipe m’a proposé de tester les produits de mon choix, ce qui n’empêchera pas de dire ce que je pense réellement de leurs produits sans préjugé ni pression, ceci est bien un test et non un article sponsorisé me dictant ce que je dois dire au sujet de ce Pré-workout.

Entrons dans le vif du sujet

Un pré-workout c’est quoi ?

Le pré-works de the protein works est un supplément destiné à vous booster avant votre entraînement afin de vous donner un surplus d’énergie pendant votre séance !
Sur le principe ce n’est plus compliqué que cela !

Pourquoi j’ai choisi de tester un pré works ?

Sans entrer dans ma vie privée qui ne vous intéressera pas (je ne suis pas naïf à ce point) je travaille de nuit et de manière irrégulière au niveau de mon planning, les jours où je ne travaille pas je reprends un rythme “classique” et donc les nuits de travail, le sommeil vient à manquer et certains jours je n’ai pas une forme au top, bien-sûr rien ne remplace le sommeil mais néanmoins je me suis dit qu’un petit booster pourrait me donner le petit coup de “fouet” (on a dit que ma vie privé ne vous regardait pas) nécessaire pour me donner à fond à l’entraînement malgré un petit coup de mou parfois.

Quels ingrédients y a-t-il dans le pré works ?

La liste des ingrédients est plutôt longue alors j’attaque tout de suite pour ne rien négliger.

  • IBCAA (leucine, Valine, Isoleucine, Emulsifiant : Lécithine de soja)
  • Beta Alanine
  • Acide Aspartique D
  • Arômes Naturels
  • Acide Citrique
  • Colorant (curcumine)
  • Mélange de différents glucides (Palatinose, Cluster Dextrin, (Dextrine Cyclique hautement ramifiée), D-Ribose)
  • Créatine Pyruvate
  • Créatine Monohydrate
  • Arginine Alpha-Ketoglutarate
  • Tri-Méthylglycine
  • L-Tyrosine
  • Taurine
  • Hydrochloride d’Ornithine
  • L-Theanine
  • Sulfate d’Agmatine
  • Mélange de différentes vitamines (Acine Ascorbique, Vitamine E Acetate, Nicotinamide, Vitamine A Acetate, Calcium D Pantothenate, Maltodextrine,D-Biotine, Vitamine B12, Acide Folique, Vitamine D3, Pyridoxine Hydrochloride, Thiamine Mononitrate, Riboflavine),
  • Guarana
  • Caféine Anhydre
  • Ginsen de Sibérie
  • Yerba Maté
  • Pepform Leucine (Leucine, Peptides de Whey)
  • Sucralose

Quand prendre le pré-works ?

On ne vous la fait pas à vous, malgré un niveau d’anglais loin d’un anglo-saxon même moi j’ai compris que le pré works se prenaient avant l’entraînement !
Une demi-heure avant pour être un peu plus précis

Pour qui est fait ce pré-works ?

J’ai envie de vous répondre pour tout le monde, en tout cas tous ceux qui pratique un sport de force, d’endurance, ou la musculation et qui souhaite améliorer leur performance, à condition de ne pas être une femme enceinte, de ne pas avoir moins de 18 ans et pas plus de 50 ans, idem si vous êtes sujet à la déshydratation et d’une manière générale si vous n’êtes pas en bonne santé (le mieux est encore d’avoir l’avis d’un médecin 😉 ) b

Bref ça laisse encore pas mal de gens concernés par ce produit !

Le goût de ce pré-works.

J’ai choisi le parfum punch tropical (Ca me fait voyager dans les îles avant mes entraînements ! enfin du moins j’essaie) et le goût n’est plutôt pas mauvais, je m’attendais à quelque chose de plus “chimique”, là ça passe plutôt bien et même si ça ne vaut pas un petit punch passion siroté sur une plage de Guadeloupe, c’est plutôt bon et ça me convient tout à fait.

Mon avis, première prise.

Alors me voilà en tenue de combat, le shaker en mains, et j’ajoute la dose de pré-works conseillée.
16.5g pour un débutant 33g pour un dosage expert (ma prétention et mon narcissisme auraient voulu que je choisisse ce dosage-ci… ;…) mais non !
Je ne suis pas un débutant, mais j’ai tout de même décidé de commencer par le dosage bas, je ne bois jamais de café, jamais de coca ou autres boissons contenant de la caféine et donc je pense être plutôt très réceptif à ce type de booster très concentré.
Je commence même avec la première prise à 15g pour être précis, le tout dilué dans mon shaker à moitié rempli d’eau (j’aurais pu mettre encore moins d’eau pour ce dosage-ci).
La poudre de ce pré-works se dilue très bien avec une agitation virile ;-), aucun effet de résidu ou de morceau et le mélange reste parfaitement liquide, ça n’épaissit pas, le produit mousse très légèrement mais c’est normal quand on l’agite comme un fou (que je suis) mais la mousse disparaît en quelques minutes.
Comme dis un peu plus haut le goût est tout à fait correct, c’est même plutôt bon, un goût acide et fruité un peu comme un “bonbon” (pour ce qui est du punch tropical, je n’ai pas goûté les autres parfums)

L’effet du pré-works?

Effectivement malgré la dose en dessous du minimum conseillé, je ressens bien une certaine “excitation”, un coup de “boost” quelques minutes après la prise, assez dure à décrire comme sensation, “excitation” est le terme qui pour moi semble le plus proche de ce que j’ai ressenti.
La séance qui a suivi était éprouvante, j’ai choisi mon premier jour de test sur un entraînement du bas du corps, donc squat, soulevé de terre etc. … autant vous dire que c’est un entraînement qui demande de l’énergie, et ce n’est pas plus mal pour tester ce pré-works qui est censé m’en donner un surplus.

 

Avant d’avoir un avis définitif je décide de tester encore le produit.
Cette fois-ci avec un dosage “normal” et non pas “diminué”, je prends donc 20gs de ce pré-works (entre le dosage amateur et expert) 30 minutes avant mon entraînement des pectoraux, biceps et abdominaux.
Au programme encore un entraînement intense pour de gros groupes musculaires et qui demandent donc un maximum d’énergie.

L’excitation est belle et bien là, je dirais même que je suis « surexcité », ça se ressent vraiment d’un point de vue physique ! C’est une sensation assez inhabituelle pour la remarquer aisément.

 

Les points positifs

  • Ce pré-works tient ses promesses et la sensation de gain d’énergie a été assez surprenante sur moi, c’est une sensation plutôt inhabituelle.
  • Le produit (parfum punch tropical) a plutôt bon goût

Les points négatifs

  • Si comme moi vous vous entraînez le soir vous risquez peut-être d’avoir du mal à vous endormir. D’une manière générale je m’entraîne le soir avant d’aller bosser (donc ne pas dormir la nuit est plutôt bien, vu que je suis au travail) mais si vous vous couchez peu de temps après l’entraînement le sommeil tardera peut-être à venir, mais bon, ça fait partie du “jeu” on ne boit pas 15 cafés avant d’aller se coucher, il en va de même pour un booster pré-entraînement 😉

468 x 60 Generic Brand Image

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*