Comment tenir son carnet d’entraînement ?

Musculation, comment tenir son carnet d'entraînements

468 x 60 Generic Brand Image

Qu’est ce qu’un carnet d’entraînements ?

Avant de voir comment remplir son carnet d’entraînement il faut déjà très rapidement définir ce que c’est !
Je vais le faire en quelques mots.
Un carnet d’entraînement est en quelque sorte un journal de bord de votre pratique de la musculation.
Aucun besoin de chercher plus loin que ça. (Je vous avais dit que j’irais vite)

 

Qui devrait tenir un carnet d’entraînements ?

Tout le monde bien sûr ! Il n’a que des avantages, et que vous soyez débutant, intermédiaire ou expérimenté, peu importe, le carnet d’entraînements est indispensable à toute personne souhaitant progresser et pratiquer des entraînements de musculation sérieusement !

Comment tenir un carnet d’entraînements ?

Commençons par le commencement (logique non ?!)
Vous allez déjà inscrire la date, elle vous servira de point de repère pour votre progression et vos entraînements futurs.
Ensuite vous noterez les muscles que vous allez travailler durant la séance, puis les exercices de musculation qui composent votre programme, ainsi que le nombre de série et de répétitions.
Tout aussi important que les points précédents vous allez y inscrire la charge pour chaque exercice et le temps de repos.
Vous pouvez inscrire également l’heure du début de votre entraînement (personnellement je ne le fais pas car je m’entraîne toujours à la même heure … à quelques dizaines de minutes près) cela peut avoir de l’importance si vous finissez par vous rendre compte que vous êtes plus en forme le soir que le matin ou inversement.

Pourquoi tenir un carnet d’entraînements ?

Il y a des tonnes de bonnes raisons mais je  vais vous donner que les principales à mes yeux.
Premièrement cela évite l’entraînement « au feeling » … lorsque l’on arrive à la salle avec un programme déjà défini, des charges déjà choisies et un temps de repos prévu à l’avance, on a tendance à s’y tenir plus facilement que si on allait s’entraîner simplement en se disant “bon aujourd’hui je fais les Pectoraux” sans prévoir le nombre de séries, le type d’exercices etc…

Avoir des points de repère et voir sa progression. Bien sûr vous pouvez avec une bonne mémoire vous souvenir de vos dernières séances, mais vous rappelez vous de votre séance pour les pectoraux d’il y a 4 mois ? Ou d’il y a deux ans ? Moi personnellement absolument pas.
Même si je connais à peu près les performances de mes séances de musculation sur les semaines passées, je serais incapable de vous les donner avec précision.
Mon carnet d’entraînements ne laisse pas la place au hasard et aux oublis, avec un simple coup d’oeil dedans je peux voir ma progression.
Pouvoir comparer les séances entre elles, voir en quoi un temps de repos plus ou moins long a influencé mes performances, voir la progression sur la charge soulevée d’un mois sur l’autre, voilà tout ce que mon carnet d’entraînements me permet de faire.
Je note également à côté de chaque exercice les sensations du moment.
Ais-je bien senti les pectoraux sur cet exercice ? Où est-ce que les triceps ont pris le dessus ?
Le mouvement était il plus agréable pour les poignets avec les haltères plutôt que la barre ? Ce genre de « détails » qui a son importance !

Est-ce que les sensations pour le dos étaient mieux sur tel ou tel exercice ? Ou bien la poulie est elle plus naturelle pour faire les bras ?…
Tant de question à laquelle ce carnet répond à partir du moment où il est bien renseigné.
Toutes ces informations ont un but (même plusieurs) le premier est de progresser au mieux en prévoyant les séances futures en se basant sur les notes prisent.

Le deuxième point non négligeable est la motivation…quoi de plus motivant lorsque l’on ressent une petite baisse de motivation (ça fait beaucoup de répétitions ça !) de voir qu’en un mois nous avons augmenté la charge de tant de kilos sur le développé couché ? Ou de voir que l’on fait bien plus de répétitions qu’il y a deux mois à un poids donné ? Je suis toujours sur-motivé lorsque je trouve que ma progression n’est pas si grande et que je sors les vieux carnets d’entraînements d’il a quelques mois, voire quelques années et de voir inscrit “échec“ à côté de mes tests de maxi au développé couché à 90 kilos.

En résumé je vous encourage vivement à tenir un carnet d’entraînements et à le remplir à chaque séance de la manière la plus complète qui soit !

Vous pouvez suivre mes entraînements en cliquant ici 

 

Et vous, tenez-vous déjà votre carnet d’entraînements ? Si la réponse est non, maintenant allez vous le faire ? Répondez-moi dans les commentaires !

468 x 60 Generic Brand Image

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Comment tenir son carnet d'entraînement ?, 10.0 out of 10 based on 1 rating

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*